Article à relire sur Tout'Educ

"Malgré sa virtualité, le Festival du film d'éducation a publié son palmarès 2020

Bien qu'ayant dû renoncer à sa forme habituelle à Évreux, le festival international du film d'éducation 2020 a publié son palmarès, nécessaire à l'organisation de ses "répliques" en régions, dans les outremers et dans d’autres pays du monde, "tout au long de l’année", "dans les salles de cinéma et dans tous les lieux de proximité au plus près des publics".

Le prix du meilleur long métrage documentaire a été décerné à "Une fois que tu sais" (le cinéaste Emmanuel Capelin interroge experts et scientifiques sur l'avenir de l'humanité confrontée au changement climatique et à l’épuisement des ressources).

Le prix du meilleur long métrage de fiction a été décerné à Kuessipan, un film québécois de Myriam Verreault dont l'intrigue se situe dans une réserve de la communauté innue.

Le premier prix courts et moyens métrages a été décerné à "Papa s’en va" de Pauline Horovitz, un film français consacré au départ à la retraite d'un médecin qui a consacré toute sa vie au service hospitalier qu’il a dirigé. Le deuxième prix courts et moyens métrages est allé à "Good Girl / Kiltti tyttö", de Marja Maijanen (Estonie – Finlande – Italie - Portugal) qui évoque le processus de séduction incestueuse. Le prix "courts et moyens métrages" décerné par le Jury Jeunes et Etudiants est allé à "#Só vai" (Capucine Boutte et Emmanuel Saunier), un film français qui présente une équipe éphémère, franco-brésilienne, de rugby féminin.

Par ailleurs, cinq films "jeunes publics" ont été retenus pour la compilation DVD et l'achat de droits médiathèques, "Zebra" (Julia Ocker, un zèbre a perdu ses rayures), "Like and follow" (Tobias Schlage et Brent Forrest, monde réel et smartphone), "My strange Grandfather" (Dina Velikovskaya, le lien d'une fillette avec son grand père), "Le Petit Bonhomme de poche" (Ana Chubinidze, la musique qui comble les différences), "Le tigre sans rayures" (Raùl Robin Morales Reyes, le tigre doit les retrouver ses rayures)."

Paru dans Scolaire, Périscolaire, Culture le mardi 08 décembre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *