ToutEduc - Le site d'information des professionnels de l'éducation

Éditorial du 9 mars 2022

Il faut voir "Petite nature", qui sort sur les écrans ce 9 mars. Ce film de Samuel Theis a obtenu le prix du long métrage au festival du film d'éducation d'Evreux (voir ToutEduc ici). Johnny est un élève de CM2 dans une école de Forbach. Il est élevé par une mère célibataire, sans doute, même si le film ne le dit pas explicitement, une manouche sédentarisée, quoi qu'il en soit, dans un milieu où les ressources financières sont rares, et où les références ne correspondent pas à celles de l'école. Il est beau comme un ange, il est timide, il est à la limite de l'échec scolaire parce qu'il n'ose pas réussir. Il est fasciné par l'enseignant. Et la fascination est vite réciproque. Elle touche aussi sa compagne, une femme qui travaille dans une institution culturelle, rapidement séduite par cet enfant prêt à tout pour quitter un milieu qui le condamne socialement. Elle est touchée par ses efforts pour entrer dans l'intimité de ce couple qu'il idéalise, pour se faire adopter, aimer de cet homme et de cette femme qui incarnent un mode de vie rêvé.

Il faut voir ce film pour le plaisir d'un très beau film, magnifiquement interprété, servi par une caméra qui est toujours à la bonne distance des personnages et par des dialogues qu'on croirait saisis sur le vif. Il faut le voir aussi parce qu'il nous montre comment, à tout moment, une relation pédagogique risque d'échapper à la rationalité des enfants comme des adultes. La science, pédagogie, sociologie, psychologie, neuro-cognitivisme, peut bien sûr aider les enseignants à comprendre comment ils peuvent, à leur tour, aider les enfants à apprendre. Il n'y a là-dessus, aucun doute. Mais jamais elle ne dira tout de ce qui se noue entre tous les acteurs, toutes les consciences et les inconsciences qui font une classe, ni rien des "micro décisions" que l'enseignant est amené à prendre à tout moment, pour éviter les dérapages et pour que la dynamique du collectif soit positive. Il faut voir ce film parce qu'il présente sous une forme exacerbée, poussée à l'extrême - on pense un instant au Théorème de Pasolini -, ce que signifie enseigner.

©2012-22 ToutEduc - http://www.touteduc.fr/ - Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *