Dans l’idée de développer l’implantation du festival sur l’agglomération ébroïcienne, l’équipe des CEMÉA Normandie a engagé depuis deux ans des collaborations avec l’hôpital d’Évreux, les centres sociaux, avec les structures de loisirs et les structures d’accueil de personnes âgées de la ville.

Dès le mois de novembre, les CEMÉA mettent en place une projection de courts métrages à destination de familles dans un quartier d’Évreux. Sur le thème de l’écologie, cette séance est aussi une invitation à venir partager des films au cinéma pendant le festival.

En parallèle de la programmation du festival, une projection décentralisée au nouvel hôpital de Navarre d’Évreux est mise en place. Il s’agit de proposer la diffusion de deux films de la sélection des courts métrages, à des patients en psychiatrie ne pouvant sortir de l’établissement. Cette séance fera l’objet d’un atelier préparatoire mené par le pôle Culture des CEMÉA de Normandie
et le secteur Travail social et Santé mentale des CEMÉA nationaux. Des patients viendront aussi au cinéma pour vivre le festival en tant que simples spectateurs.

 

 

 

 

 

Les CEMÉA engagent également une démarche avec le CCAS d’Évreux. En appui sur la programmation courts et moyens métrages de cette année, seront organisées des projections dans des EPHAD d’Évreux, les résidents ne pouvant se déplacer vers le cinéma. Les CEMÉA animeront des échanges autour des histoires de vie qui sont racontées là, à l’aune de nos âges et
de nos expériences.

Cette année, le festival a également proposé au lycée A. Briand d’Évreux d’accueillir une projection décentralisée. Le film "Nos Ombres d'Algérie" de la sélection Courts et Moyens Métrages 2022 sera présenté dans l’établissement en présence du réalisateur. Ce sera l’occasion d’engager un échange sur un sujet de société proche des lycéens.

Ces actions sont le fruit de la mobilisation de partenaires de territoire qui défendent la place de la culture et de la rencontre dans la création du lien social. De nombreuses associations d’Évreux se saisissent du festival pour travailler avec leurs publics sur le développement des territoires. Le festival et les CEMÉA remercient tous leurs partenaires de « jouer avec eux » le jeu de
l’ouverture et de l’accompagnement culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *